Témoignage de félicitations du SNEP et SNESUP-FSU aux collectifs de lutte du STAPS de Rennes 2

felicitations

Contexte : leur AG du 27/09 et des suites de l’action pour un plan d’urgence

Chers et chères collègues,

Au nom du SNESUP-FSU et SNEP-FSU national et de tou·tes nos syndiqué.es (16 000 personnes) nous tenons à vous exprimer deux choses :

1/ Merci et Bravo pour tout ce que vous avez mené comme luttes à ce jour et pour votre capacité à fédérer largement autour de vous. Nous savons à quel point mener ce type d’actions et se mobiliser sur des périodes longues laisse des traces sur nos vies professionnelles et personnelles. Positives ou négatives… mais des traces sur lesquelles il faut surfer car on sort toujours grandi·es de ces temps où le collectif prend le pas sur nos choix individuels. Rien n’est simple mais c’est aussi à ce prix que se transforme le quotidien. Merci de nous avoir montré le chemin. Bravo de l’avoir fait de manière durable.

Vous avez, par vos actions et communications continues depuis des mois, mis en lumière la situation dramatique, scandaleuse des STAPS en France. La vôtre est emblématique de la situation des STAPS mais au-delà de l’université française. Vous avez montré concrètement à quel point les politiques menées depuis des décennies ont de graves conséquences sur nos conditions de travail, mais aussi d’étude et de réussite de nos étudiant.es et qu’elles les dégradent de manière accélérée.

Vous avez permis que, dans de nombreux STAPS, nos collègues redressent la tête, rediscutent, s’expriment, bref s’engagent ensemble pour recréer du lien, de la solidarité et de la revendication commune. Tout cela, c’est énorme. Il faut que vous en ayez chacun et chacune conscience et vous pouvez en être fier·es. Sincèrement.

2/ Votre lutte s’inscrit, depuis 2017, dans la poursuite des revendications d’un plan d’urgence en staps. Le mouvement actuel, même s’il doit changer de forme, se modifier, s’adapter aux contraintes porte en lui une invitation pour nos organisations syndicales, et plus largement, à continuer à le faire fructifier, l’amplifier, l’étendre pour peser dans la construction d’un rapport de force national.

Pour cela, nous sollicitons l’ANESTAPS, la C3D, la 74ème section du CNU, votre collectif de lutte et tous les autres pour envisager une rencontre rapide afin de faire le point, échanger.

Un temps fort pour voir nos points de convergences et se projeter sur ce qu’il est possible de faire en commun pour des actions à dimension nationale pour faire entendre notre voix.


Nous souhaitons travailler à la mise en oeuvre et la préparation d’une action nationale à Paris mi- fin novembre visant l’Assemblée Nationale. La pression doit être maintenue sur le ministère et le budget qu’il envisage (les 638 ETP prévus ne sont pas grand-chose et renverront sûrement à des contractuels au profil recherche en lien avec la LPR… Pour comparaison, en 2021 685 ETP étaient prévus et les STAPS n’ont rien vu …).

Cette « montée des STAPS sur Paris » sera préparée par d’autres actions, à caractère national, mais déclinées localement chaque semaine pour préparer un événement que nous souhaitons massif.

Déjà, la journée d’action interprofessionnelle du mardi 5 octobre doit aussi permettre, collectivement, d’exprimer nos revendications (cf notre appel intersyndical du sup en cliquant ici).

Votre mouvement s’inscrit dans un processus de luttes permanentes (en amont et en aval) face au refus du gouvernement d’investir de l’argent public pour la jeunesse et le service public. C’est une marque de mépris insupportable pour les personnels, titulaires ou non titulaires, qui remplissent leurs missions de service public bien souvent au prix de nombreuses heures non payées et qui, bien au-delà, le tiennent à bout de bras …


Merci encore et bravo.
La lutte continue.

A très vite. Solidairement.


Anne ROGER, Secrétaire générale SNESUP-FSU
Pascal ANGER, Secrétaire National SNEP-FSU

PARTAGER
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

cr ag staps

Compte-rendu de l’AG du 18/01/2022

Cette assemblée générale s’est déroulée en visio et a regroupé 25 collègues de 13 STAPS (Amiens, Le Mans, Rennes, Rouen, Evry, Toulouse, Marne la Vallée (Eiffel), Valenciennes, Chambéry, Strasbourg, Limoges, Avignon, Paris, … et une ex collègue du STAPS de Toulon, …  excusés : Orléans, Montpellier  …).