Pensions : et pendant ce temps là , l’inflation galope !

Le gouvernement l’avait assuré : le rappel dû pour la revalorisation de 4 % des pensions au 1er juillet, qui ne couvre pourtant pas l’inflation cumulée depuis janvier, devait bien être crédité sur les pensions de septembre.

 Force est de constater que, si la pension de septembre comprend bien l’augmentation de 4 %, le rattrapage promis pour juillet et août n’a pas été effectué. La revalorisation de 4% sur les mois de juillet et août devrait être versée sur la pension du mois d’octobre Ainsi le gouvernement persiste-il dans la pratique détestable des effets d’annonce non concrétisés. Et pendant ce temps l’inflation galope !  L’état employeur fait des économies sur le dos de ses agent.es retraité.es. Quel mépris !

La FSU dénonce une telle attitude.

Elle interviendra auprès du ministre de la Fonction Publique afin qu’il ne se défausse pas une fois de plus et que le versement soit effectué le plus rapidement possible sur le mois d’octobre.

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

Revalorisation des pensions : nous sommes loin du compte !

Le gouvernement propose dans son projet de loi de revaloriser les pensions de retraite et d’invalidité des régimes de base de 4 % le 1er juillet. Il prétend que cette hausse, cumulée à celle de 1,1 % intervenue en janvier, se rapproche du niveau de l’inflation, qui a atteint 5,8 % en juin.

Les organisations de retraité·e·s font le bilan de la politique d’Emmanuel Macron à leur égard pendant son quinquennat

Les personnes retraitées se souviendront particulièrement du quinquennat d’Emmanuel Macron. Ce n’est pas la première fois que leurs retraites décrochent par rapport à l’évolution des salaires ou à l’évolution des prix, ce n’est pas la première fois que les pensions sont gelées pendant au moins une année, mais c’est la première fois que la valeur nominale des pensions baisse d’une année sur l’autre.