Bulletin Secteur Sports – Juillet 2020

Le nouveau périmètre du ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse incluant maintenant les Sports interroge. Le SNEP-FSU demandait la création d’un pôle éducatif et sportif interministériel, mais la volonté de conserver un ministère des sports de plein exercice fondait cette revendication.

En souffrance depuis plusieurs années, les personnels Jeunesse et Sports aspirent à retrouver un cadre de travail leur permettant d’exercer leurs métiers techniques et pédagogiques et valorisant leur expertise, qui est niée depuis 10 ans dans les ministères sociaux, mais que l’Agence Nationale du Sport essaie de récupérer. Si le ministère des Sports continue de s’effacer dans le cadre de la nouvelle gouvernance du sport, personne n’en sortira gagnant : ni les agents du ministère, ni le mouvement sportif, ni les pratiquants, … De plus, pour mettre en œuvre les politiques publiques du sport, il est nécessaire de conforter la situation des Conseillers Techniques et Sportifs en les affectant avec leurs collègues dans les futurs services Jeunesse et Sports de l’Éducation Nationale. Les professeurs de sport / CTPS ont un rôle majeur à jouer auprès du mouvement sportif et des collectivités ; ils ne doivent pas voir leurs missions dévoyées pour faire du Service National Universel ou développer le 2S2C !

Quant aux élèves, qu’ont-ils à gagner de cette nouvelle architecture ? Ce n’est pas en rapprochant les ministères tout en éloignant les personnels de leurs métiers et compétences, qu’on atteindra l’objectif de faire de la France une « nation de sportifs ! ». Il faut au contraire renforcer l’EPS en redonnant une dimension culturelle sportive aux programmes, en augmentant les horaires, en valorisant la discipline dans les diplômes, …

Pour le SNEP-FSU, une politique ambitieuse et volontariste de développement du sport en France est indispensable. Cela passe par une place beaucoup plus importante accordée à l’EPS au sein de l’École tant quantitativement que qualitativement et, dans le même temps, le développement des associations sportives accompagnées par des personnels formés. Il y a urgence et le SNEP-FSU sera vigilant et offensif sur les orientations qui seront développées.

PARTAGER
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

JS

Télétravail à Jeunesse et Sports

Alors que des négociations sur le télétravail sont en cours avec la DGRH du MENJS/MESRI et que certaines professions souffrent du fait que cette possibilité leur soit refusée, la problématique est inverse à jeunesse et sports, notamment pour les professeurs de sport à qui certaines hiérarchies locales veulent imposer le statut de télétravailleurs lorsqu’ils ne sont pas en train d’exercer leurs missions au sein du rectorat ou de la DSDEN.