Le live du SNEP-FSU : Le sport scolaire en crise

live

Mardi 19 octobre / 18h – 20h

Le sport scolaire est une spécificité française dont nous pouvons être fier·es. Il remplit un véritable service public d’accès aux pratiques sportives et artistiques pour tou·te·s les élèves et en particulier pour les plus éloigné·es des pratiques associatives et du monde sportif fédéral.

Les AS et l’UNSS permettent aux jeunes de découvrir de nombreuses activités, de s’entrainer, de performer, de se confronter et de coopérer, de prendre des responsabilités, etc.

Elles sont également des tremplins vers le monde associatif. Pourtant, force est de constater que les décisions prises depuis la rentrée 2021 par le ministère comme par la direction nationale de l’UNSS vont à l’encontre de ces objectifs. Protocole et Foire Aux Questions de l’Education nationale ne tenant pas compte des spécificités du sport scolaire ou protocole UNSS, publié à retardement et empli de sur-prescriptions sont autant de freins à la reprise pleine et entière des AS et de l’UNSS.

Pour en parler, nous organisons un Live mardi 19 octobre de 18h à 20h avec Nathalie FRANCOIS (secrétaire nationale en charge du sport scolaire), Camille JACQUES (représentant du SNEP-FSU à l’Assemblée Générale de l’UNSS), Mélanie PELTIER (élue des AS à l’Assemblée Générale de l’UNSS), Jérome ALFONSI, directeur départemental UNSS 40 (Landes) et Igor GARNCARZYK, chef d’établissement-président d’AS (Calvados).

PARTAGER
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

covid europe 720

L’EPS en Europe sous Covid-19

Le SNEP-FSU, qui fait partie de l’association européenne d’éducation physique, a réalisé un tour d’horizon de la situation de l’éducation physique sous Covid en Europe

protocole sanitaire eps

Protocole sanitaire et EPS : toujours du mépris !

La vague épidémique atteint des sommets. Cette poussée était prévisible et tout le monde s’en faisait l’écho avant les vacances de fin d’année. Pour autant, il aura fallu attendre quelques heures avant la rentrée pour avoir les nouvelles préconisations de l’Éducation nationale. Une nouvelle fois c’est à une désorganisation totale du service public d’Éducation que nous devons faire face.