Vœux de l’Élysée

Par Benoit Hubert

Le SNEP-FSU, pour la FSU, était présent aux « vœux au monde sportif et aux parties prenantes des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 », le mardi 23 janvier 2024 à l’INSEP. Le président de la République s’y est exprimé pour dresser l’ambition gouvernementale (surtout en termes de médailles) et un tableau très positif de la préparation des JOP et de leur utilité à travers un héritage qu’il juge très positif. Sur cet héritage, il a pointé quelques sujets qui nous touchent tout particulièrement. Sur la base de l’expression « ancrer le sport dans la vie », il a évoqué les 30 minutes d’Activité Physique Quotidienne (APQ) généralisée et selon lui « inarrêtables », les 2h de sport en remerciant les professeur·es d’EPS qui « jouent le jeu » (sic !), les tests physiques en sixième, le déploiement du « savoir nager », du « savoir rouler à vélo », des 1 500 places supplémentaires ouvertes en sport étude. Il a par ailleurs mis en avant la question d’une « nation inclusive » et le travail qui sera accompli dans le sport via l’Éducation nationale en inscrivant dans les programmes EPS le parasport !

Il a par ailleurs rappelé que le « bouger » faisait maintenant partie des fondamentaux « lire, écrire, compter, bouger » … tout en annonçant un renforcement de la formation des professeur·es des écoles, une reconnaissance accrue en collège et lycée et en envisageant un travail sur l’enseignement Supérieur.

Autant de sujets dont nous devons nous saisir pour être proactif et porter nos revendications sur les 4h d’EPS, la revalorisation des certifications, le combat contre le « bouger » sans contenu, ni exigences…

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

Budget : le gouvernement contre le pays !

Le ministère chargé des Finances a publié ce matin un décret portant annulation pour un montant de 10 milliards d’euros de crédits publics pourtant prévus par une loi de Finances adoptée à grands coups de 49-3