Un pognon de dingue » pour les … entreprises : au moins 160 Milliards (Mds) d’aides publiques par an !

pognon entreprises

Par Pascal Anger

Telle est l’estimation du Clersé (Centre lillois (université) d’études et de recherches sociologiques) qui avait déjà publié un rapport en 2013 sur le « coût du capital la question qui change tout ». Rappelons que Darmanin ministre des Comptes publics en 2018 avait évoqué 140 Mds d’aides par an pour les entreprises.

Le Clersé est arrivé à ce chiffre (pour 2019 !) minimal au bout d’un travail de 2 ans. Selon leurs calculs on peut même monter à plus de 200 Mds (entre 6,5 et 8,5 % du Pib). Pour arriver à ces conclusions le Clersé a étudié les différentes données émanant de différentes sources administratives (dont les budgets État) et statistiques. « Capitalisme sous perfusion, … ».

Bref un État providence caché pour les entreprises dont les plus riches avec une montée en puissance depuis 20 ans et qui se poursuit (Cf. suppression de la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE dit « Impôt de production ») et qui fera encore moins 8 Mds de recettes en deux ans…).  

En 1999 le montant des aides étaient 3 fois moindre selon l’étude. Entre les prélèvements obligatoires appliqués aux entreprises et les aides reçues, le solde net décline fortement depuis 1999. La pertinence des aides à la fameuse compétitivité est remise en question en particulier sur le crédit impôt recherche (CIR) et le coût énorme du CICE. Bref un pognon de dingue dépensé pour pas grand-chose ? On est loin des discours où l’État matraquerait les entreprises.

Le problème est par ailleurs que pour financer ces dépenses publiques d’aide aux entreprises (le capital donc et en particulier les grosses entreprises), ce gouvernement serre la ceinture des dépenses publiques pour les services publics et des collectivités entre autres.  Cette étude met en relief, au-delà de la taxe sur les supers profits, la duplicité du gouvernement à réclamer sans cesse de nouvelles baisses d’impôts afin de faire ruisseler l’argent dans l’économie. Elle montre que les aides publiques aux entreprises coûtent une fortune au budget et nourrissent la dette publique pour une efficacité qui reste à démontrer.

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

Note économique n°6 

« 22 septembre : jour du dépassement capitaliste du CAC 40 », « un pognon de dingue pour les entreprises » etc … quelques éléments saillants politiques de cette période