Bulletin Spécial TZR – Février 2021

Des TZR EPS non reconnu-es et non valorisé-es

Les Titulaires sur Zone de Remplacement d’Education Physique et Sportive sont des personnels indispensables au bon fonctionnement du service public d’éducation. Ils/ elles sont la cheville ouvrière de la continuité du service public en permettant à chaque élève de ne pas se trouver en situation de rupture dans leurs apprentissages, du fait de l’absence pour quelque raison que ce soit de leur enseignant-e.

La mission de remplacement exercée à l’année ou de courte durée est essentielle et ces personnels qualifiés qui y sont affectés devraient bénéficier d’une reconnaissance accrue de la part de l’employeur.
L’administration affiche cependant une tendance de plus en plus marquée à les considérer comme des variables d’ajustement pour absorber les baisses de postes, pour remplir des trous d’emploi du temps parfois artificiellement créés, pour occuper à l’année des postes non pourvus par manque de recrutements…

Bien souvent, être TZR est une affectation par défaut faute d’un barème suffisant pour obtenir l’établissement souhaité ou pour être dans la zone géographique choisie.

C’est une position difficile professionnellement (passer du jour au lendemain sur différents types d’établissements, s’adapter à de nouvelles équipes, de nouvelles modalités de fonctionnement, de nouveaux programmes…) et personnellement (incertitude liée aux affectations,
déplacements, horaires changeants…).

Le mépris pour les personnels TZR, leurs conditions d’exercice, le respect de leurs droits sont patents et scandaleux.

L’enquête sur les conditions de travail des TZR EPS résulte de la volonté du SNEP-FSU de réaffirmer la nécessité d’évaluer la pénibilité inhérente à la fonction de TZR.

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

Rentrée 2022 – Le memento

Le respect de notre professionnalité et de nos missions passe aussi par celui des règlementations concernant nos services et nos conditions de travail.