Rentrée UNSS : Des annonces très inquiétantes

cp semaine olympique primaire

Lors des réunions UNSS de rentrée, de nouvelles conditions pour la création des licences et l’accompagnement des élèves ont été présentées.  Elles ont suscité beaucoup de questions mais surtout de désappointement chez les collègues. Elles portent le risque de freiner la pratique des jeunes et de faire chuter le nombre de licencié·es.  

  • Création ou renouvellement de licences : il est désormais obligatoire d’inscrire l’adresse mail des parents pour que la licence soit générée. Si vous n’inscrivez aucune adresse mail, la licence sera bloquée.
    La raison de cette nouvelle condition est la suivante : l’UNSS enverra un mail aux parents pour qu’ils valident le droit à l’image (oui ou non), les conditions du RGPD, l’intérêt de prendre une assurance complémentaire. 
    Pour le SNEP-FSU, c’est d’abord un renforcement de l’inégalité d’accès, particulièrement pour les jeunes des classes populaires. C’est aussi la mise en cause de la place centrale de l’AS dans l’organisation et le fonctionnement du service public du sport scolaire. Enfin c’est la traduction du manque total de confiance dans notre professionnalisme et celui des président·es d’AS. 
  • L’accompagnement des équipes d’AS : un·e accompagnateur·rice ou animateur·rice d’AS qualifié·e, agréé·e par le comité directeur, ne pourra plus accompagner un groupe d’élèves sans la présence d’au moins un·e prof EPS de l’AS sur le lieu de la rencontre ou d’entrainement et dans le bus.
    Concrètement cela veut dire que les conventions inter établissements et que le fonctionnement des plateaux de districts et des « pôles » d’entrainement d’APSA vont être largement mis à mal. Les élèves des petits établissements seront pénalisé·es. 

Le SNEP-FSU est intervenu dès le 1er septembre auprès du ministère et de la direction nationale UNSS pour demander le retrait immédiat de ces directives aberrantes qui sont synonymes de mort des rencontres et diminution de l’offre sportive et artistique pour les élèves. Les discussions sont toujours en cours.

Par conséquent, le SNEP-FSU considère qu’il n’y a pas d’urgence à affilier votre AS ni licencier des élèves.  

À noter que la licence des élèves inscrit·es l’an dernier est valable jusqu’au 30 octobre et que les élèves participant aux entrainements ou à des rencontres inter-établissements déclarées « promotionnelles » sont couvert·es dès leur adhésion à l’AS. 

Si la situation n’évolue pas, le SNEP-FSU vous proposera des actions collectives dans les plus brefs délais, pour qu’ensemble, nous défendions le service public du sport scolaire et son accès à tous et toutes les élèves.

Participez à l’enquête de rentrée du SNEP-FSU (18 questions). Votre contribution est importante pour pour nous aider à faire l’État des lieux de l’EPS (cliquer ici).  

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

De nouvelles entraves pour le sport scolaire

Malgré une première victoire à l’actif du SNEP-FSU sur la suspension de l’obligation du mail parents pour la création de la licence UNSS, les conditions d’accompagnement des élèves restent un frein majeur