Réforme des retraites : pour le retrait, on continue ! – 23 mars nouvelle journée de grève

La formidable mobilisation sociale organisée par l’ensemble des organisations syndicales est engagée depuis le 19 janvier. Depuis deux mois, ce sont des millions de travailleurs-euses, jeunes, retraité.es qui ont exprimé.es avec force et dignité leur refus d’un recul de l’âge légal à 64 ans et d’un allongement des trimestres de cotisation.

Ce mouvement social a fait la démonstration par les grèves dans tous les secteurs professionnels toujours mobilisés et les manifestations dans les grandes comme dans les petites localités du pays, que cette réforme des retraites était brutale, injuste et injustifiée pour l’ensemble du monde du travail.

Aujourd’hui, c’est ce mouvement social exemplaire qui démontre que le président de la République et son gouvernement sont en échec devant l’Assemblée nationale. Au lieu de retirer leur projet, ils décident de passer en force en ayant recours au 49-3.

L’intersyndicale mesure avec gravité la responsabilité que porte l’exécutif dans la crise sociale et politique qui découle de cette décision, véritable déni de démocratie.

Forte du soutien de la grande majorité de la population, mobilisée depuis des semaines, l’intersyndicale continue à exiger le retrait de cette réforme en toute indépendance dans des actions calmes et déterminées. Elle décide de poursuivre la mobilisation et appelle à des rassemblements syndicaux de proximité ce week-end et à une nouvelle grande journée de grèves et manifestations le jeudi 23 mars prochain.

Communiqué de presse intersyndical, le 16 mars 2023

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

15 Mars 2024 : un jour de (G)Rêve pour l’EPS

Cette grève est un appel pour que l’ensemble des enfants fassent 4h d’EPS et non pas « 30 min d’activité physique quotidienne » ou même « 2h de sport » en plus pour une vingtaine d’élèves par collège

Le point sur la retraite progressive

La retraite progressive est un nouveau dispositif mis en place avec la réforme des retraites de 2023. Ce dispositif s’inscrit dans une volonté du gouvernement d’uniformiser les dispositions entre la fonction publique et le privé