La bataille des retraites continue, nous pouvons gagner – 23 mars nouvelle journée de grève

Le gouvernement fébrile aura fini par utiliser le 49.3 pour faire passer sa réforme des retraites. Cette utilisation est un aveu de faiblesse et un vrai bras d’honneur au peuple.

Les actions menées depuis des semaines auprès des député.es, des sénateurs et sénatrices, le travail parlementaire pour faire sortir du bois le gouvernement et les grèves et mobilisations massives organisées dans l’unité syndicale auront fini de décrédibiliser le gouvernement.

Le 16 mars 2023 même pas un an après son élection, Emmanuel Macron aura donc choisi un nouveau passage en force faisant fi de l’avis de la majorité de la population contre cette réforme des retraites.

Le SNEP-FSU appelle l’ensemble de la profession à s’emparer des mobilisations prévues ce week-end et à faire du 23 mars une nouvelle journée de grève majoritaire. Non Emmanuel Macron n’a pas sifflé la fin de la partie avec le 49.3, nous sommes déterminés à gagner contre cette réforme des retraites et contre toute nouvelle dégradation.

Sur notre champs particulier en début de semaine prochaine se dérouleront les épreuves de spécialité du baccalauréat. Le SNEP FSU a d’ores et déjà déposé un pré avis de grève pour la semaine prochaine. Il soutient les actions décidées localement et appelle tous les collègues à poursuivre la mobilisation y compris par la grève des surveillances là où les équipes le décident.

Le secrétariat national

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

L’Extrême droite est à la porte, mobilisons-nous !

Les 30 juin et 7 juillet nous serons appelé·es aux urnes : usons massivement de notre droit de vote et participons ainsi à construire une alternative aux politiques actuelles qui produisent toujours plus de misère, terreau toujours fertile de l’Extrême droite

Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues !

Notre République et notre démocratie sont en danger. Il faut répondre à l’urgence sociale et environnementale et entendre les aspirations des travailleuses et des travailleurs. Nous appelons à manifester le plus largement possible ce week-end pour porter la nécessité d’alternatives de progrès pour le monde du travail