Les salaires, c’est prioritaire !

cp 2909

Toutes les revendications de la FSU

L’inflation galopante que nous subissons, adossée à une dévalorisation scandaleuse de nos métiers et un recul des pensions entraîne une inexorable perte de pouvoirs d’achat. Les 3,5% de revalorisation de la valeur du point d’indice confine au mépris après les pertes subies depuis son gel en 2010. Des annonces ont été faites sur la revalorisation des entrants dans le métier à 2000€, les 10% promis par Macron dans sa campagne et repris par le ministre intègrent les primes Grenelles, la prime informatique, les 20% seraient liés au travailler plus pour gagner plus. Ce qui est promis oublie le reste de la carrière et notamment les fins de carrières.
Nos revendications salariales d’une augmentation immédiate de 10% de la valeur du point d’indice, l’ajout de 70 pts d’indices pour l’ensemble de la grille, ne sont pas démesurées au regard de la richesse produite, des profits immenses réalisés par quelques entreprises et des milliards distribués aux actionnaires. Elles sont largement finançables et L’Etat doit reconnaitre à sa juste valeur l’engagement que nous portons dans la formation de la jeunesse au service de l’intérêt général !

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

Budget : le gouvernement contre le pays !

Le ministère chargé des Finances a publié ce matin un décret portant annulation pour un montant de 10 milliards d’euros de crédits publics pourtant prévus par une loi de Finances adoptée à grands coups de 49-3