La page spéciale du SNES-FSU

Conséquence de l’insuffisance des recrutements de fonctionnaires, de choix de gestion cherchant à concilier réponse aux besoins et restrictions budgétaires, le nombre d’agents non titulaires exerçant des missions d’enseignement, d’éducation ou d’orientation dans le second degré n’a cessé de progresser pour atteindre environ 7,5 % des enseignants. Recrutés majoritairement en contrat à durée déterminée, ils occupent des missions permanentes sans la protection qu’offre le statut. C’est pourquoi la lutte pour un vrai plan de titularisation reste le mandat essentiel du SNES et de la FSU qui agissent pour une réécriture de la loi Sauvadet, faussement présentée comme un dispositif de résorption de la précarité par recrutement réservé.

PARTAGER
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...