Bulletin spécial Assises du Sport à l’université

Un fil rouge
Interroger le sport, les APSA au sein de l’université française, entendu comme espace d’émancipation et de transformation sociale

■ Des enjeux politiques : la marchandisation, privatisation du système, est-elle conciliable avec notre volonté d’émancipation et de transformation ? Les APSA ne sont-elles que des outils de divertissements et de pansements aux maux de la société ?

■ Des enjeux sociaux : quelle démocratisation des APSA face aux besoins de lien social, de loisirs, de lutte contre la sédentarité… ?

■ Des enjeux démocratiques : quelle démocratie au sein de l’université pour assurer nos missions sereinement et permettre l’émancipation des étudiant·es ? Comment en finir avec les tensions entre nos missions et les faibles moyens pour les remplir ? Comment rester maître et concepteur·trice face aux exigences institutionnelles toujours plus fortes et un « new management public » aliénant, de plus en plus assumé et imposé ?

■ Des enjeux écologiques touchent à la rénovation/construction des équipements sportifs, au questionnement sur le matériel utilisé ainsi que sur les APSA (coût carbone)… Mais ils impactent également les conditions de travail des personnels et étudiant·es. (climatisation/canicules, indemnités transports doux et en commun, place du numérique et son utilisation…).

Mode de travail

Nous alternerons conférences, tables rondes, ateliers sur des problématiques spécifiques à chaque structure, mais aussi des dialogues inter structures sur des sujets tels que la place des femmes dans l’université et le sport, la qualification dans les métiers du sport, la formation des enseignant·es, ainsi que des ateliers de pratique d’APSA le samedi matin.

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

Pourvu qu’ils/elles aient des muscles

Une première publication a été réalisée par le SNEP-FSU, sur la question des tests physiques. Nous prolongeons ici le débat, en discutant certains éléments mentionnés et en proposant des perspectives pour l’institution dans lesquelles il s’agirait d’inscrire notre profession