Manque d’activité physique et excès de sédentarité : une priorité de santé publique

avis anses 2022

Avis de l’ANSES

95% de la population française adulte est exposée à un risque de détérioration de la santé par manque d’activité physique ou un temps trop long passé assis. Ces risques sont majorés lorsque le manque d’activité physique et l’excès de sédentarité sont cumulés. Certaines populations sont plus exposées. Promouvoir des modes de vie favorables à la pratique d’activités physiques et à la lutte contre la sédentarité doit constituer une priorité des pouvoirs publics selon l’Anses.

PARTAGER
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

anses sedentarite

Interview d’Irène Margaritis – ANSES

Suite à la parution de l’avis de l’ANSES relatif à l’évaluation des risques liés aux niveaux d’activité physique et de sédentarité des enfants et des adolescents, le SNEP-FSU a interviewé Irène MARGARITIS, de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES).