Le SNEP-FSU pour une paix juste et durable !

Fidèle a ses engagements pour la paix, le SNEP-FSU appelle à une paix juste et durable dans le conflit israélo-palestinien.

Ce que vivent les habitants de la bande de Gaza qui voient des milliers d’enfants, de femmes et d’hommes mourir sous les bombardements est insoutenable.

L’opération militaire menée par Israël en réponse aux attaques terroristes du Hamas doit cesser. Il faut mettre fin aux bombardements, à l’évacuation forcée et au blocus qui au mépris du droit international prive les populations civiles de l’accès aux besoins élémentaires (eau, nourriture, médicaments, …). La France doit peser de tout son poids sur la scène internationale et à l’ONU pour obtenir un cessez le feu, pour permettre la mise en place d’une aide humanitaire d’urgence, pour que cesse la colonisation et qu’une issue politique et diplomatique soit enfin trouvée garantissant à 2 états reconnus et respectés de vivre en paix.

A cette fin le CDN appelle à signer la pétition portée par l’AFPS (Association France Palestine Solidarité) :

Pétition Halte au massacre à Gaza – AFPS

Nous exigeons l’arrêt immédiat des opérations militaires contre la Bande de Gaza.

Il faut stopper la logique de vengeance dans laquelle s’est engagé le gouvernement israélien, au mépris de la vie et des droits humains élémentaires de la population palestinienne de Gaza. Ce sont des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité qui visent aujourd’hui les hommes, les femmes et les enfants.

Les crimes de guerre commis par des commandos du Hamas contre des civils israéliens ne peuvent en rien justifier qu’Israël commette d’autres crimes avec l’aval de ses alliés.

Nous demandons d’urgence au président de la République de cesser son soutien inconditionnel à la politique israélienne. La France devrait porter la voix de la paix. Elle doit exiger un cessez-le-feu pour stopper cette folie.

Elle doit se joindre à l’ONU pour demander la levée immédiate du siège inhumain imposé à la population de Gaza, et l’annulation de l’ordre d’évacuation de la moitié de sa population. C’est une catastrophe humanitaire qui fait craindre une destruction totale de la Bande de Gaza.

Nous exigeons l’arrêt des bombardements dont les populations civiles sont les principales victimes.

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

L’Extrême droite est à la porte, mobilisons-nous !

Les 30 juin et 7 juillet nous serons appelé·es aux urnes : usons massivement de notre droit de vote et participons ainsi à construire une alternative aux politiques actuelles qui produisent toujours plus de misère, terreau toujours fertile de l’Extrême droite

Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues !

Notre République et notre démocratie sont en danger. Il faut répondre à l’urgence sociale et environnementale et entendre les aspirations des travailleuses et des travailleurs. Nous appelons à manifester le plus largement possible ce week-end pour porter la nécessité d’alternatives de progrès pour le monde du travail