Déficit record à l’UNSS !

C’est un déficit abyssal de 12,250 M€ pour l’exercice 2022-2023(*) qui a été présenté aujourd’hui, à l’Assemblée Générale de l’UNSS.

Si la direction nationale a maintenu un fort taux d’activité à destination des élèves (les rencontres sportives) – et c’est bien là le fondement de son existence – elle a profondément modifié et augmenté les coûts de fonctionnement de sa structure (hors coûts de l’énergie, transport, hébergement). L’UNSS a recruté de nouvelles·aux collaborateur·rices dont les « talents » doivent être mieux rémunérés selon elle. Elle s’est adjoint les services payants de cabinets et prestataires en comptabilité, en communication, en ressources humaines. Elle a signé un accord-cadre transport que le SNEP-FSU a largement dénoncé, tant il a fait exploser les coûts. Elle a augmenté de 13,4 % les rémunérations de ses plus hauts dirigeants.

Alors que le résultat financier intermédiaire affichait déjà un déficit de 5,8 M€ en décembre 2022, dont la responsabilité revenait selon elle aux dirigeants précédents, l’équipe de direction menée par Olivier Girault a réussi le sinistre exploit de doubler la mise, en huit mois supplémentaires ! 

Dans un contexte financier contraint, que personne ne pouvait ignorer, la direction nationale a fait le choix de poursuivre l’externalisation de nombre de ses missions et de continuer à dépenser à tout va sans que le ministère de l’Éducation nationale, qui assure la présidence de l’UNSS, ne mette un point d’arrêt à l’hémorragie.

Le SNEP-FSU n’a eu de cesse d’alerter des dangers du virage de la politique financière de la direction nationale ; politique qui aspire à façonner l’UNSS à l’image d’une grande entreprise ou d’une riche fédération sportive, ce qu’elle n’est pas et ne doit pas devenir. L’UNSS est partie intégrante du service public d’éducation. Elle est au service de tous·tes les élèves et ne peut fonctionner comme une entreprise privée ou une fédération sportive « normale ».

Il est urgent aujourd’hui de revenir à la raison. Il faut en finir avec l’externalisation de trop nombreuses missions et maîtriser la masse salariale. Car à l’heure de l’entrée dans l’année des JOP, de la « grande cause nationale du sport », qu’adviendra-t-il de l’héritage pour les élèves licencié·es quand la question de la survie même de l’UNSS sera posée ? 

Lors de l’Assemblée Générale de ce jour, le SNEP-FSU a exprimé avec véhémence son opposition au scandaleux compte de résultat présenté par la direction nationale UNSS. Il a également adressé une lettre ouverte à madame la Ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse, des Sports et des JOP, présidente de l’UNSS, pour qu’elle engage sans attendre un redressement de la gestion financière calamiteuse en cours. 

(*)L’exercice 2022-2023 couvre une période exceptionnelle de 20 mois (janvier 2022 à août 2023).

PARTAGER
IMPRIMER
Print Friendly, PDF & Email

Nos lecteurs aiment aussi...

AG UNSS du 5/07/2024

Le Règlement Fédéral a été rejeté et le budget 2024-2025 a été adopté à seulement 2 voix. La licence augmente de 9% et l’affiliation passe à 100€